Réponses aux questionnaires

Première lettre aux Corinthiens 

Au fil de la lecture (Correction)

  1. Quels sont les problèmes que rencontre l’église de Corinthe ?

L’épître nous apprend que la licence des mœurs avait déteint sur quelques-uns des membres de l’assemblée (1 Corinthiens 5 :1 ; 1 Corinthiens 6 :15-18). Certains croyants s’adonnaient à l’idolâtrie (1 Corinthiens 10 :14-22) et une grande indiscipline régnait parmi eux: formation de groupes, dissensions (1Corinthiens 1 :11 ; 1 Corinthiens 3 :4 ; 1 Corinthiens 11 :18), procès devant les tribunaux du monde (1 Corinthiens 6 :1-8), désordre durant les réunions (1 Corinthiens 11 :20-34), négation de la doctrine de la résurrection (1 Corinthiens 15 :12-14). A cela s’ajoutait le fait que quelques-uns à Corinthe mettaient en doute l’autorité apostolique de Paul.

  1. Quelle différence Paul fait-il entre le discours persuasif et la prédication de la croix ?

Le discours se fonde sur la sagesse humaine alors que la prédication se fonde sur la sagesse de Dieu. « Nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait destinée pour notre gloire, sagesse qu’aucun des chefs de ce siècle n’a connue, car, s’ils l’eussent connue, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de gloire ».(1 Corinthiens 2 :7 et 8). L’homme a accès aux révélations de Dieu par le St Esprit, qui sonde les profondeurs de Dieu pour les révéler aux croyants. « Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce. » (1 Corinthiens 2 : 11 et 12)

  1. L’apôtre Paul classe les hommes en 3 catégories : l’homme animal (1 Corinthiens 2 : 14), l’homme charnel (1 Corinthiens 3 : 1), l’homme spirituel (1 Corinthiens 2 : 15). Comment comprenez-vous ces expressions ?

« L’homme animal » désigne l’homme qui n’a pas été régénéré par le sacrifice de Jésus sur la croix et qui demeure donc étranger à la vie de Dieu. On peut l’opposer à « l’homme spirituel » éclairé et dirigé par l’Esprit de Dieu. « L’homme charnel » est un homme qui, bien que possédant l’Esprit, n’est pas dirigé par l’Esprit, mais par la chair. Les chrétiens de Corinthe, par leurs actes, s’apparentaient davantage aux hommes charnels, à des « enfants en Christ », ce qui les prive ainsi de recevoir une révélation profonde : «Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter ; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels. » (1 Corinthiens 3 :2) 

  1. Qui héritera du Royaume de Dieu ?

 L’homme animal ou naturel ne peut accéder au Royaume. Pour être héritier du Royaume, il faut avoir accepté Jésus-Christ comme son Seigneur et son Sauveur et avoir été sanctifié et justifié par le St Esprit.

« Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu. Et c’est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus Christ, et par l’Esprit de notre Dieu. (1 Corinthiens 6 :9 – 11) 

  1. Que nous enseigne l’épisode des viandes sacrifiées aux idoles sur la responsabilité du chrétien envers son frère ?

Ce passage nous enseigne que le chrétien doit prendre soin de son frère. Il doit  veiller à ne pas le choquer ni affaiblir sa foi. Certes, il jouit de sa liberté mais il ne doit pas simplement considérer ce qui est bon pour lui, mais aussi ce qui est bon pour les autres. Il est important de s’interroger sur le sens de ses actes et de ses choix. Qu’est-ce qui est utile et avantageux ? Qu’est-ce qui tend à l’édification du corps? C’est ce qui doit motiver le chrétien. (1 Corinthiens 8)

  1. Il existe une diversité de dons mais un seul objectif. Recensez les dons de l’Esprit cités par Paul dans cette épître et identifiez ce pour quoi ils sont donnés.

 Paul énumère  au chapitre 12 de cette épître 9 dons, donnés par le même Esprit, dans l’unique but d’édifier le peuple de Dieu.

«Il y a diversité de dons, mais le même Esprit ; diversité de ministères, mais le même Seigneur ; diversité d’opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous. Or, à chacun la manifestation de l’Esprit est donnée pour l’utilité commune. En effet, à l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit;  à un autre, la foi, par le même Esprit; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit;  à un autre, le don d’opérer des miracles; à un autre, la prophétie; à un autre, le discernement des esprits; à un autre, la diversité des langues; à un autre, l’interprétation des langues » (1 Corinthiens 12 : 4 – 10)

  1. Quelle est la place de la charité (ou amour, selon d’autres versions) dans la vie du chrétien ?

 L’amour est  la valeur capitale de la vie chrétienne. Même les dons les plus brillants n’ont aucune valeur s’ils ne sont pas dirigés et stimulés par l’amour. Dieu est amour. Et dans la mesure où le St Esprit habite en nous, nous devons manifester  la bonté envers les hommes en général, et envers nos frères en particulier.

«  Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit. Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas la charité, je ne suis rien. Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas la charité, cela ne me sert de rien. » (1 Corinthiens 13 : 1-3)