Livre du mois

Que ce livre de la loi ne s’éloigne pas de toi ! Médite-le jour et nuit pour agir avec fidélité conformément à tout ce qui y est écrit, car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras.
Accueil » Livre du mois

1&2 TIMOTHÉE / Janvier – Février 22

Avec l’Épître à Tite, les deux Épîtres à Timothée sont, depuis le XVIIIe siècle, appelées « pastorales » parce qu’elles s’adressent non à des églises mais à des pasteurs, afin de les aider à diriger l’assemblée dont ils ont la charge. Tite et Timothée sont de proches collaborateurs de l’apôtre Paul. Ensemble, ils ont combattu et souffert pour répandre la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ.
Ces épîtres constituent le testament de Paul qui cherche à structurer les communautés chrétiennes en informant sur la conduite à tenir « dans la maison de Dieu, qui est l’Église du Dieu vivant, la colonne et l’appui de la vérité » (1 Timothée 3 :15)

1. Ces épîtres sont adressées à Timothée. Qui est-il ?

Timothée est un proche collaborateur de Paul qui l’a envoyé à Thessalonique (1Th 3,2) puis à Philippes (Ph 2,19-22) et enfin à Corinthe (1Co 4,4-17). Avec Paul, il signe plusieurs lettres (2 Co, Ph, 1-2 Th, Col). Il est né d’un mariage mixte entre une mère juive et un père grec et élevé dans un judaïsme très orthodoxe par sa mère et sa grand-mère. Le livre des Actes indique qu’au cours de son deuxième voyage à Lystres, Paul avait remarqué ce jeune homme dont « la réputation était bonne parmi les frères de Lystres et d’Iconium ». Très rapidement, Timothée devient le fidèle collaborateur de l’Apôtre. Son activité missionnaire s’exerce surtout à Éphèse et en Macédoine. Il a accompagné Paul jusqu’à sa mort et on le retrouve près de lui pendant la première captivité à Rome. Paul le considère comme son fils dans la foi et éprouve envers lui une grande affection.

2. Quelles doivent être les caractéristiques des responsables d’église ?

Les responsables d’église, qu’ils soient évêques ou diacres, doivent être exemplaires et témoigner de leur foi par leur comportement. Ils doivent d’abord être observés et éprouvés avant de se voir confier ces ministères.

« Il faut donc que l’évêque soit irréprochable, mari d’une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l’enseignement. Il faut qu’il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé (…) Il faut aussi qu’il reçoive un bon témoignage de ceux du dehors, afin de ne pas tomber dans l’opprobre et dans les pièges du diable. Les diacres aussi doivent être honnêtes, éloignés de la duplicité, des excès du vin, d’un gain sordide, conservant le mystère de la foi dans une conscience pure. » (1 Timothée 3 :2-10)

 

3. Que dit Paul concernant le rôle des femmes au sein de l’assemblée ?

Les passages de la première lettre de Timothée sur les femmes comptent parmi les plus discutables aujourd’hui. Au chapitre 2, dans le cadre de la prière communautaire, il est demandé aux femmes de garder le silence, en toute soumission. Elles sont ensuite exclues de l’enseignement : « Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme ; mais elle doit demeurer dans le silence.» Ces propos sont basés sur le modèle des relations sociales de l’époque et sur la subordination de la femme (1 Tm 2, 13-15). Le chapitre 5, en revanche, semble plus positif et le ministère du diaconat paraît ouvert aussi bien aux femmes qu’aux hommes.

4. Un serviteur de Dieu doit-il rechercher des querelles ?

Un serviteur de Dieu doit éviter toutes discussions vaines et manifester avant tout à manifester de la bienveillance envers autrui, afin de l’emmener au Seigneur.

« Repousse les discussions folles et inutiles, sachant qu’elles font naître des querelles.  Or, il ne faut pas qu’un serviteur du Seigneur ait des querelles ; il doit, au contraire, avoir de la condescendance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience ; ildoit redresser avec douceur les adversaires, dans l’espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité, et que, revenus à leur bon sens, ils se dégageront des pièges du diable, qui s’est emparé d’eux pour les soumettre à sa volonté. » (2 Timothée 2 : 23-26)

 

5. Quelle est la réaction de Paul face à ceux qui dénaturent la Parole ?

Paul s’en prend à ceux qui enseignent « quelque chose d’autre », à ceux qui s’écartent de l’enseignement sain, en conformité avec l’Évangile. Ces personnes sont durement qualifiées. Ce sont des « esprits trompeurs », des « menteurs », des « incompétents jouant aux docteurs de la Loi » et leurs enseignements sont des « doctrines diaboliques », des « racontars de vieilles femmes », des « fables profanes », ou encore des « creux verbiages », ou des « questions oiseuses ».

6. Dans la seconde lettre, quelles sont les exhortations à Timothée, et par extension à tout disciple du Seigneur ?
Timothée doit :

  • assurer la transmission des enseignements reçus (2 Timothée 2,1-2)
  • accepter sa part de souffrances (2 Timothée 2,3-13)
  • lutter contre les discours qui font perdre la foi (2 Timothée 2,14-26)
  • demeurer fidèle à l’exemple de Paul et aux Écritures (2 Timothée 3,1-17)
  • proclamer la Parole (2 Timothée 4,1-5)

 Versets bibliques à mémoriser

 

1 Timothée 2 : 1-4

« J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté. Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. » 

1 Timothée 4 :12

« Que personne ne méprise ta jeunesse ; mais sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en foi, en pureté » 

1 Timothée 6 :12

« Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fait une belle confession en présence d’un grand nombre de témoins. » 

2 Timothée 3 :16-17

« Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre. » 

2 Timothée 4 :2

 « Prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant »

X