Témoignage d’Edith

UN APPEL PERSISTANT

J’ai connu le Seigneur à travers le témoignage de ma mère. A cette période, je savais que Dieu existait, mais je le limitais à certains domaines de ma vie.

Il n’était pas question qu’il ait un droit de regard sur d’autres, telles mes fréquentations. J’avais de nombreux amis, j’aimais leur compagnie, nos activités, nos sorties nocturnes. J’avais le sentiment de mener une belle vie, pleine, joyeuse, agréable. A certains moments cependant, je sentais un vide au fond de moi, un manque que mes multiples programmes n’arrivaient pas à combler. Mais je ne laissais pas ce sentiment s’installer et je rejetais sans cesse les fréquentes invitations à entretenir une relation vraie et constante avec le Seigneur.

A la naissance de ma fille, j’ai décidé de revoir mes priorités. Je cumulais deux emplois, j’en ai abandonné un. J’ai mis un frein à ma vie frénétique pour m’investir davantage dans mon foyer et l’éducation de mon enfant. J’ai connu les joies de la vie de famille. Pourtant, ce sentiment de vacuité persistait toujours. J’ai décidé, pour la première fois, de le considérer sérieusement.

C’est à cet instant que j’ai réalisé que ma vie sans Dieu était fade. Je me suis rendue compte que je courais après des choses vaines et que Dieu seul avait le pouvoir de me donner la véritable paix intérieure, celle qui ne dépend pas des temps et des circonstances.

Alors je L’ai cherché et je L’ai rencontré ! Oui, Il se laisse trouver par ceux qui Le cherchent !

J’ai alors renoncé aux artifices, aux faux-fuyants car même dans les moments difficiles, mon Seigneur m’accorde sa paix, qui surpasse toute intelligence.

Aujourd’hui, mon objectif est de faire connaitre au plus grand nombre le bonheur de L’avoir dans sa vie. Le véritable bonheur, c’est d’avoir Jésus-Christ de Nazareth dans sa vie, lui qui pourvoit à tous les besoins de ceux qui espèrent en Lui.