Livre du mois

Que ce livre de la loi ne s’éloigne pas de toi ! Médite-le jour et nuit pour agir avec fidélité conformément à tout ce qui y est écrit, car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras.
Accueil » Livre du mois

EPHESIENS / Mois de juin

La ville d’Ephèse occupe une place importante dans les écrits du Nouveau Testament. Ancienne cité grecque d’Asie Mineure, dans l’Ouest de l’actuelle Turquie, Éphèse était l’un des ports les plus actifs de la mer Égée et le principal point de passage entre l’Asie et l’Europe. Célèbre par son commerce, elle l’était encore davantage par son temple dédié à la déesse Diane (Actes 19.27), objet d’un fervent culte païen.

Le fondement de l’Eglise d’Ephèse a été posé par l’apôtre Paul durant un premier séjour rapporté dans le livre des Actes aux chapitres 18 et suivants. Mais c’est au cours d’un second séjour de plus de deux ans dans cette ville, de 55 à 57, que Paul a développé et affermi cette Eglise. Après le départ de Paul, Timothée, son fils spirituel, a eu la charge de cette assemblée (1 Timothée 1.3).

1- Qui sont les destinataires de cette épître ?

Cet écrit s’adresse aux « saints qui sont à Ephèse et aux fidèles en Christ-Jésus ». Aux saints, c’est-à-dire aux chrétiens, qui sont sanctifiés par leur appartenance  à Dieu. Aux fidèles, parce qu’ils manifestent leur foi en Jésus-Christ. Enfin ils sont en Christ-Jésus, unis au Christ tels les sarments au cep. Plus précisément, l’apôtre s’adresse à des non juifs convertis, et par extension aux chrétiens d’hier et d’aujourd’hui.

2- Quel est l’état de l’homme sans Christ ? Notez les contrastes entre cet état et celui de l’homme converti.

L’incroyant est mort spirituellement à cause de ses transgressions et de ses péchés qui empêchent toute communion avec Dieu. Il est séparé de Dieu et est considéré comme enfant des ténèbres.

Le croyant, par contre, est enfant de lumière. Réconcilié avec Dieu et régénéré par son Esprit, il bénéficie de la plénitude de l’héritage attaché à son statut en Christ Jésus. « Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion (…) Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c’est par grâce que vous êtes sauvés); il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus Christ. » Ephésiens 2 :1-7

3- Nous savons que dans l’Ancien Testament, Dieu s’est choisi un peuple, le peuple juif, à qui il a fait des promesses. Dans la Nouvelle Alliance, les non juifs qui placent leur foi en Christ ont-ils accès à ces bénédictions ?

Le plan de Dieu est que tous les hommes soient sauvés, et que tous les peuples soient  touchés par la Bonne nouvelle. Ceux qui placent leur foi en Christ, quelle que soit leur origine, sont cohéritiers de Christ, forment un même corps et participent à la même promesse. Jésus Christ est l’instrument de Dieu, à travers lequel tous les hommes sont réunis. « Souvenez-vous que vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. Mais maintenant, en Jésus Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ. Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation, l’inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix, et de les réconcilier, l’un et l’autre en un seul corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l’inimitié. Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près; car par lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit. Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu. Ephésiens 2 : 12-19

4- Quel est l’unique moyen pour le chrétien de bénéficier de la plénitude de Dieu ?
 Les croyants sont bénis « de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ » Ephésiens 1 : 3. Par la foi en Jésus, le chrétien accède aux bénédictions spirituelles illimitées que Dieu a mises, depuis l’éternité, à la disposition de tous ceux qu’il avait destinés à être réunis en Christ.
5- Les croyants sont invités à « revêtir l’homme nouveau » (Ephésiens 4 :24) et à « marcher comme des enfants de lumière » (Ephésiens 5 :8). Comment comprenez-vous cette exhortation ?

Les croyants se dépouillent du vieil homme, caractérisé par les passions, les convoitises, l’impudicité, l’immoralité etc. pour « revêtir  l’homme nouveau ». Ils sont ainsi renouvelés dans leur esprit et dans leur âme et ne donnent plus accès au mal dans leur vie, mais surmontent le mal en faisant le bien, dans l’amour et la vérité. Comme des enfants de lumière, ils manifestent le fruit de l’Esprit. « Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière! Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité. » Ephésiens 5 : 8-9

6- Cette épitre recommande à la femme d’être soumise à son mari, « comme au Seigneur ». Est-ce que cette soumission entérine l’infériorité de la femme ?

Se soumettre, dans ce contexte,  signifie que les femmes doivent réagir face à leur mari comme elles le font avec le Seigneur, qui nous a aimés le premier, avec amour. Le point de départ de cette soumission est donc une relation d’amour dans laquelle la soumission est libre et bienfaisante. Nous ne devons pas occulter les versets  précédant cette recommandation, qui prônent une soumission mutuelle « rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus Christ, vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ. » (Ephésiens 5 :20-21), ni les versets suivants qui établissent un équilibre dans cette relation entre homme et femme : « Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle(…) C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. Car jamais personne n’a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Église. » Ephésiens 6 : 25-29

7- De quelles armes dispose le chrétien pour résister aux ruses de l’ennemi ?

Paul nomme les groupes d’opposants, contre lesquels le chrétien doit revêtir son armure spirituelle pour lutter et vaincre. Ces  adversaires ne sont pas des êtres de chair ni de sang. Ce sont des puissances spirituelles qui essaient de nous influencer négativement. La méditation de la Parole de Dieu et la prière sont les armes puissantes du croyant. « Faites en tous temps par l’Esprit toute sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints. » Ephésiens 6 :18. Le chrétien ne doit jamais cesser de prier. C’est dans la prière journalière qu’il puise sa force. Il doit prier avec insistance et sans égoïsme.

X